Vous êtes ici : Accueil > Fiches Pratiques > INFORMATIQUE > Informatique marine embarquée > PC marin > Caractéristiques d’un PC marin

Caractéristiques d’un PC marin

Voici les caractéristiques à prendre en compte pour disposer d’un PC adapté à un usage marin:

  1. Consommation électrique
  2. Ergonomie
  3. Résistance aux chocs/vibrations
  4. Contact avec l’air salin
  5. Facilité de maintenance
  6. Connectique

Consommation électrique

L’énergie sur un voilier étant limitée, il est important d’optimiser l’énergie nécessaire à l’usage informatique. Ceci est moins vrai pour les bateaux à moteurs. La consommation d’un PC à bord peut atteindre facilement les 50 Ah jour ce qui a un impact important sur le bilan d’énergie.

Le tableau suivant montre la répartition de la consommation des différents constituants d’un ordinateur en fonction des phases de fonctionnement.
Nota: un PC chargé correspond à la phase pendant laquelle le processeur travaille, par exemple l’ouverture d’un programme ou l’ouverture d’une fenêtre.

Consommation en % PC non chargé PC Chargé
CPU 25.42% 71.5%
Carte mère 25.42% 12.5%
Disque dur 31.73% 8%
Mémoire 29.34% 7%

On remarque que le plus gros consommateur est le processeur. Un clic ou un déplacement souris peut prendre jusque 10% des ressources, la fermeture d’une fenêtre près de 60%.
Ces chiffres sont issus des tests réalisés sur un PC « tour » de bureau et sont représentatifs de la consommation de chacun des éléments.

Les points suivants sont à noter :

  • Quand le PC est chargé (processeur), la consommation est multipliée par trois et le processeur est la source principale de consommation électrique.
  • Dans l’état non chargé (état fréquemment rencontré sur des PCs à bord des bateaux), la consommation de la mémoire et du disque dur représente la moitié de la charge du PC. On portera donc une attention particulière au choix de la mémoire et du disque dur sur un PC marin.

Nous verrons que certains PCs portables et les PCs au format mini-ITX permettent d’atteindre  un niveau de consommation tout à fait acceptable.

Il faut aussi noter que l’alimentation (en particulier pour un PC portable) peut correspondre à 20% de la consommation globale.  Ce point est abordé en détails dans la page dédiée à  l’alimentation électrique d’un PC.

La consommation de l’écran n’est pas abordée ici, elle fait l’objet d’une page spécifique.

Ergonomie

Deux options sont possibles dans le choix d’un PC, le portable, ou un PC type bureautique.

  • Le portable

Un ordinateur portable est fragile et encombrant. Souvent il est placé sur la table à carte, là où on a toujours besoin de mettre autre chose, avec la nécessité de le caler pour éviter qu’il ne tombe. Par temps de pluie ou mer agitée il faut le protéger de l’eau (mains mouillées, ciré mouillé). L’autre difficulté concerne l’alimentation qui nécessite (sauf pour quelques rares modèles) des convertisseurs.

  • PC Type bureautique

Ce que l’on nomme par PC type bureautique c’est une unité centrale séparée de l’écran, du clavier et de la souris.

L’avantage majeur concerne la possibilité d’implanter l’unité centrale dans un endroit protégé sans encombrer la table à carte avec l’ensemble des câbles qui se trouve masqué et protégé. Bien entendu une structure en PC « tour » n’est pas adaptée de par sa taille importante, par contre c’est un des avantages majeurs du mini PC au format mini ITX.

Résistance aux chocs/vibrations

Les chocs dus à l’état de la mer sur un bateau peuvent être relativement violents.

Contrairement aux portables qui sont conçus pour pouvoir absorber des chocs en particulier lors de déplacements, les PCs bureautiques classiques ne sont pas conçus pour travailler dans un tel environnement. Toutefois certains PCs (ce qui est le cas pour ceux que nous proposons) sont conçus pour supporter ces chocs et vibrations en particulier grâce à la présence de silent-blocs au niveau du disque dur et aussi grâce à la simplicité de la conception (pas de carte additionnelle).

Contact avec l’air salin

L’air salin provoque l’oxydation des soudures sur les cartes et la connectique. Pour limiter le contact avec l’air salin, il est important que le ventilateur tourne le moins souvent possible. Ce n’est pas le cas pour les PCs bureautiques classiques où les ventilateurs tournent en permanence. La plupart des portables sont équipés d’un ventilateur relié à une sonde de température et par conséquent le ventilateur se déclenche uniquement si nécessaire.

D’autres PCs (nous le verrons pour les Epia) n’ont pas besoin de ventilateur pour fonctionner et sont donc les plus adaptés sur ce point pour une utilisation marine.

Un autre moyen pour protéger l’électronique de l’air salin est la « tropicalisation » qui consiste à enduire les cartes électroniques d’un vernis à base acrylique.

Facilité de maintenance

Un PC portable où tous les éléments sont miniaturisés est difficile à maintenir et dans les faits la maintenance ne peut être assurée que par le constructeur. D’autre part, il est à noter que pour de nombreux portables, le clavier et l’écran constituent le point faible de l’ordinateur et qu’il est difficile de les changer alors que ce n’est pas le cas pour un PC classique ou un mini PC qui peut être maintenu facilement partout dans le monde.

Connectique

Aujourd’hui la majorité des équipements marins sont  connectés via des ports série(RS232). Il est donc important de disposer d’un nombre suffisant de ces ports. D’autre part, pour pouvoir recevoir des informations météo via la BLU(fichier météo…), il faut disposer d’une entrée micro.

 

Sur les nouveaux PCs portables on ne trouve plus de liaison série, il faut donc utiliser le port USB au lieu de la RS232. Or l’expérience montre sur certains PCs insustriels que les ports USB sont fragiles mécaniquement (Si on laisse une clé connectée le support du port USB casse).

Par conséquent, dans la mesure du possible il est préférable d’utiliser une interface série du PC plutôt qu’un convertisseur USB / Série qui amène des contraintes supplémentaires (problème de gestion du mode veille…).