Le vent

L’objectif de ce chapitre n’est pas de présenter un cours de météorologie, mais de donner un aperçu rapide de l’origine du vent.

 

Naissance du vent

Le vent naît à partir de l’énergie solaire reçue par la terre. La carte ci dessous représente les variations de température sur la surface du globe. (La couleur rouge correspond aux régions chaudes)

Variation de température à la surface du globe

On constate que les températures les plus chaudes sont situées au niveau de l’équateur.

La densité de l’air chaud étant plus faible que celle de l’air froid, les masses d’air situées à l’équateur s’élévent dans l’atmosphère puis s’étalent vers les pôles. En refroidissant ces masses d’air redescendent en se redirigeant vers l’équateur.

A ce phénomène d’échange thermique s’ajoute l’effet de la force de coriolis générée par la rotation de la terre et qui accélère la descente de ces masses d’air chaud. Dans ces zones il y a la création de hautes pressions (anticyclone), alors qu’inversement à l’équateur l’ascension de l’air chaud crée une zone de basses pressions attirant les masses d’air des pôles. Ces vents correspondent à des phénomènes globaux géostrophiques.

Les vents qui nous intéressent sont des vents de surface dont les variations sont liées aux phénomènes thermiques locaux (ex:brise de mer). Sur terre les vents sont très turbulents tant en force qu’en direction à cause de l’influence de la « rugosité du sol » (construction, colline, etc…). En mer la rugosité est faible (houle), c’est pour cette raison que les vents sont plus constants. Au large leur direction est proche des vents globaux, près de la côte les directions sont déviées par la présence des vents thermiques.

Une éolienne capte par l’intermédiaire des pales, l’énergie du vent. Dans le cas d’une éolienne électrique, l’énergie transmise par le vent est transformée en énergie rotative puis en énergie électrique par le générateur de courant.