Vous êtes ici : Accueil > Fiches Pratiques > Energie > Production d’énergie > Eolienne > Montage d’une éolienne

Montage d’une éolienne

La critique la plus fréquente concernant les éoliennes est le bruit, la cause en est souvent un mauvais montage ou un produit de mauvaise qualité.
Deux types de bruit existent :

  • Les Bruits aérodynamiques (dépendent de l’éolienne).
  • Les bruits mécaniques (dépendent du montage).
  • Il faudra d’autre part prévoir un support suffisamment solide pour résister à la traînée de l’éolienne (cf page précédente).

Bruits aérodynamiques

Les bruits aérodynamiques sont dus à l’échappement de l’air sur les bords de fuite des pales. Pour éviter ces bruits il faut donc préférer les éoliennes qui limitent leur vitesse de rotation (plus elles tournent vite plus elles sont bruyantes).
Il existe plusieurs techniques pour limiter la vitesse de rotation :

  • Une des méthodes est la déformation des pales pour réduire la portance dans les vents forts (souvent bruyant).
  • Une seconde méthode consiste à augmenter le couple moteur par une commande électronique (un courant est envoyé dans la bobine), afin de freiner la vitesse de rotation.

Il faut aussi noter que les éoliennes avec un grand nombre de pales (ex Rutland) tirent moins parti de la vitesse du vent et tournent donc naturellement moins vite et sont moins sujet à ce problème (voir performance des éoliennes)

Bruits mécaniques

Les bruits mécaniques sont de deux ordres :

– Frottement interne des axes en rotation
– Phénomène de résonance amplifiant les vibrations.

Les frottements internes peuvent être maîtrisés par un entretien régulier (graissage, serrage, nettoyage).
Les phénomènes de résonance sont liés à la transmission des vibrations par l’intermédiaire du mât. Le moyen le plus efficace est le montage de l’éolienne sur un mât souple en utilisant des silentblocs.

silentblocs