Écran

Les écrans conçus pour des applications marines se différencient par leurs performances en termes de consommation, d’étanchéité, de luminosité et de robustesse (ils peuvent être placés à l’extérieur du bateau), ils restent aujourd’hui assez coûteux.
L’utilisation d’écran bureautique est adaptée à l’utilisation à l’intérieur d’un bateau.
Pour choisir un écran type bureautique plusieurs critères doivent être pris en compte:

  • L’alimentation
  • La fixation
  • Le mode d’affichage
  • Le format d’affichage
  • La luminosité
  • Le contraste
  • Le temps de réponse
  • L’angle de vue

Ces différents points sont abordés dans la suite de cette page.

Alimentation

Les écrans LCD sont pourvus d’une alimentation soit interne soit externe.
Dans le cas des alimentations internes l’alimentation part du 230 V AC. Il est évident que ce type d’écran n’est pas adapté à cause des différents étages de conversion d’énergie nécessaire en  partant du 12 V DC disponible sur le bateau.
Il faut  préférer les écrans avec une alimentation externe car ils sont souvent associés à un convertisseur 230 V AC 12 V DC ce qui permet soit de les alimenter directement sur le réseau du bord en supprimant le boitier convertisseur dans la mesure où ceux ci sont compatibles avec la plage de tension 12V-14,4V disponible à bord. Dans le cas contraire, il faudra mettre en place une alimentation 12 V stabilisée.

La fixation

Il existe un organisme associatif constitué par les constructeurs de moniteurs dont l’objectif est d’uniformiser tout ce qui est en rapport avec la vidéo (VESA).  Un des points défini dans la norme VESA est la possibilité de fixer l’écran par l’arrière. On trouve ainsi du VESA 80, du VESA 100 etc.. Ceci signifie qu’à l’arrière de l’écran il y a 4 inserts permettant la fixation de l’écran sur un support mural orientable ou non. A bord d’un bateau cette possibilité de fixation murale est appréciable car elle permet en particulier d’orienter l’écran pour regarder des DVDs.

Mode d’affichage

Le mode d’affichage est relatif à la technologie. Les trois principaux sont:

  • CRT
  • LCD
  • TFT

CRT: Cathode Ray Tube
Utilisation d’un tube cathodique pour l’affichage. Cette technologie est identique à celle des téléviseurs et correspond aux gros écrans qui occupaient toute la place sur un bureau. L’inconvénient majeur concerne le poids, l’encombrement et la fragilité. Cette technologie est amenée à disparaitre pour être remplacée par les moniteurs LCD ou TFT.
Les technologies LCD ou TFT correspondent à un affichage électronique faisant appel à trois plaques semi transparentes (rouge, vert, bleu) dans lesquelles se trouvent des cellules à cristaux liquides, qui sous l’effet d’un courant électrique changent d’orientation pour laisser passer plus ou moins de lumière.
Pour stimuler ces cristaux on trouve deux techniques: 

  1. LCD:Liquid Crystal Display (Matrice passive):Cette technologie correspond à un affichage sur écran plat par l’intermédiaire de cristaux liquides. Ces cristaux ont pour caractéristique de diffuser la lumière sous l’impulsion d’un champ électrique.Les matrices LCD sont dites passives et  leur lenteur font qu’elles ne sont plus adaptées aux ordinateurs modernes à cause du flux important d’information vidéo. Un autre défaut concerne l’angle de vision qui est peu important sur un écran LCD.
  2. TFT:  Thin Film Transistor (Matrice active). On la trouce souvent sous le nom de LCD TFT. Pour chaque pixel il y a trois transistors, un par couleur. Les avantages majeurs concernent la rapidité d’affichage et l’angle de vision beaucoup plus ouvert que sur un écran LCD. Ces matrices sont dites à matrice active.

Format d’affichage

Les formats d’affichage correspondent à la définition de l’image. Les formats les plus courants sont:

  • VGA
  • SVGA
  • XGA

VGA: Vidéo Graphic Array
Norme d’affichage de 640 x 480 pixels en 16 couleurs
SVGA: super VGA
Norme d’affichage de 800 x 600 pixels ou 1024 x 768 pixels en 256 couleurs.
SXGA: Super extended Graphics Array
Norme d’affichage de 1280 x 1024 pixels en 256 couleurs.

La luminosité

La luminosité d’un écran s’exprime en candelas / m². Plus la valeur est importante plus l’écran est lumineux.
A l’intérieur d’un bateau un écran avec une luminosité comprise entre 200 et 400 cd/m² est parfaitement adapté.
Pour une utilisation en extérieur il est nécessaire d’avoir une luminosité très élevée (> 800 cd/m²).

Le contraste

Pour exprimer un contraste on établit un rapport entre la luminosité maximale du blanc et la luminosité du noir.
Par exemple imaginons un blanc à 250 cd/m² et un noir à 0.5 cd/m² le contraste se note 250/0.5= 500 : 1
Plus le rapport est important meilleur  est le contraste. Aujourd’hui on trouve des contrastes de l’ordre de 1500:1. Mais l’achat d’un moniteur avec une valeur élevée de contraste se justifie pour les graphistes qui ont un besoin de précision dans la retouche. Pour une utilisation en navigation des valeurs de l’ordre de 250 : 1 sont suffisantes.

Le temps de réponse

Le temps de réponse s’exprime en millisecondes. La valeur correspond pour un pixel au temps mis pour passer du blanc au noir. Cette valeur n’a plus de réelle signification car les différences entre un modèle à 15 ms ou 25 ms ne sont pas vraiment perceptibles à l’oeil. Les temps de réponse les plus rapides atteignent aujourd’hui 8 ms (voire moins). Un moniteur classique aura un temps de réponse inférieur à 30 ms.

Angle de vue

Pour comparer les valeurs données par les constructeurs il est important de s’assurer que les mesures sont identiques. En effet la norme laisse la porte ouverte à la libre interprétation.
Le principe est de prendre un point milieu de l’écran et de mesurer la valeur d’angle pour laquelle le point n’est plus suffisamment visible, c’est à dire plus suffisamment contrasté. Que signifie suffisamment contrasté?
Certains constructeurs diront que c’est une zone dont le contraste est d’au moins 10:1, d’autres diront  5:1.