Vous êtes ici : Accueil > La classe mini – la solution énergie pour la course au large sur un 6.50

La classe mini : le projet d’autonomie énergétique

Sébastien nous a contactés pendant le Salon Nautique de Paris 2017, pour son projet de la participation au circuit mini. Son souhait était de revoir l’installation énergétique de Walaby, le plan Finot Pogo de 2005, pour les deux prochaines saisons du circuit, avec notamment les courses Les Sables-Les Açores-Les Sables en 2018 et la Mini Transat en 2019. Pour cela, Sébastien avait besoin d’une installation énergétique qui assurerait un juste équilibre entre l’encombrement du bateau – la taille, le poids – et le bon dimensionnement de la production par rapport à la consommation en course au large.

La solution

Pour le parc de service Sébastien a installé deux batteries Newmax gel de 110Ah chacune. La technologie gel permet d’aller plus sereinement en décharge – de toutes les technologies au plomb, ce sont celles qui résistent le mieux à la décharge profonde.

Concernant les panneaux solaires, Walaby a accueilli deux panneaux souples Sunpower de 110W chacun. Ils ont rejoint le panneau Solara 68 W déjà existant sur le bateau. Sébastien a eu une idée astucieuse d’installer les panneaux souples à la façon des panneaux rigides, sur des mâtereaux à l’arrière du bateau. Cette solution permet à la fois de profiter du faible poids des panneaux souples (2.2kg pour un panneau souple de 110W contre 6.55kg pour la puissance équivalente en version rigide) et de réduire l’encombrement du pont.

La production des deux panneaux souples Sunpower 110 W couvre la totalité des besoins en électricité sur le mini de  Sébastien sur les parcours ensoleillés. En cas de ciel changeant, le panneau Solara 68 W complète suffisamment la recharge.

Comme les bateaux de la classe mini ne sont pas motorisés, la solution de recharge moteur n’entrait pas en compte. Dans ces conditions, l’installation d’un gestionnaire de batterie a permis de gérer l’état des batteries de plus près en temps réel et réagir en cas de besoin.

Kit solaire souple 220W installé à l'arrière de Walaby,

capable de couvrir ses besoins en énergie dans les conditions d'une course au large

Les deux panneaux Sunpower 110 W souples, épaulés par le panneau mobile Solara 68 W,

ont assuré la totalité de la production d'énergie de Walaby pendant la course Les Açores-Les Sables-Les Açores.

Les panneaux solaires constituent un moyen de recharge silencieux

Le retour sur l’installation

Début juin, Sébastien nous confiait :  » Je rentre de qualification après 9 jours de mer en solo. Tout le système marche super bien. Le pilote était en marche presque tout le temps et je n’ai jamais eu à sortir mon 3ème panneau solaire ni à utiliser un groupe électrogène (que j’avais pris au cas où). J’ai eu de bonnes conditions; pas trop de vent (du coup le pilote ne consommait pas énormément) et pas mal de soleil et les batteries ne sont jamais descendues en dessous de 66%. Prochaine étape: la Course Les Sables-Les Açores-Les Sables. A priori c’est un parcours ensoleillé et je ne prendrai que les panneaux solaires. »

Concernant le gestionnaire de batteries, Sébastien est satisfait de son choix de remplacer le gestionnaire Power Management qui était déjà existant sur son mini par le gestionnaire Seatronic, le trouvant « plus intuitif ».

Un coup de téléphone après la course Les Sables – les Açores – Les Sables

circuit mini Walaby 589

Arrivé aux Sables le 17 août, Sébastien a terminé la course avec un très bon résultat et il est content de cette expérience. Côté énergie, c’est avec plaisir que nous avons appris que tout le système a fonctionné très bien. Les deux panneaux Sunpower 110 W épaulés par le panneau Solara 68 W ont fourni assez d’énergie pour couvrir les besoins de Walaby en électricité pendant toute la course. « La nuit, la consommation affichée sur le gestionnaire était de -3, -4 A » nous raconte Sébastien. « Le jour, avec le troisième panneau sorti sur le pont, le gestionnaire de batteries affichait même +10 A. » Désormais, après cette course, les préparations de bateau sont terminés et validés. La prochaine étape, la Mini Transat 2019 !

Les détails de l’installation

La production obtenue avec les 220 W de panneaux solaires est très satisfaisante par rapport à la consommation de Walaby dans les conditions de la course au large. Au cours de 9 jours de la qualification début juin, les deux panneaux ont assuré la recharge du parc de service de capacité de 220 Ah qui n’est jamais descendu en-dessous de 66% de sa capacité.
L’installation du gestionnaire de batteries par Sébastien constitue une excellente occasion pour illustrer la nécessité de faire passer tous les producteurs et tous les consommateurs après le shunt – entre la borne moins du parc de batteries et la borne B- du gestionnaire rien ne doit être branché.  En mois d’avril, Sébastien nous expliquait : « Au moment de l’installation du gestionnaire, j’ai fait le paramétrage initial et depuis j’ai perdu 6 Ah que je n’arrive pas à récupérer malgré une charge sur 220 V pendant une nuit. » Nous lui avons conseillé de vérifier si le chargeur était bien pris en compte au niveau du gestionnaire ou si un autre producteur ne serait pas pris en compte. Au final, Sébastien s’en est aperçu que le problème était dû au branchement : le câble moins allait directement du régulateur solaire aux batteries, sans passer par le shunt. Après cette rectification, tout fonctionne comme prévu.

La classe mini. Autonomie énergétique.

Les références du matériel utilisé :